Réunion parents-profs 1

Version imprimable
Le jeudi 29 janvier 2015 à 18h s’est tenue une réunion pas comme les autres dans la salle des Congrès du lycée Arago... une réunion ? Non, plutôt un moment inédit auquel des parents d’élèves en situation de décrochage scolaire avaient été invités. Une trentaine de parents, quelques uns avec leur enfant, avait fait le déplacement. Ils étaient venus pour échanger avec les membres du GPDS (Enseignants, CPE, infirmière, assistante sociale, proviseure adjointe) de leurs expériences, de leurs difficultés, de leurs doutes. Ce fut un moment un peu intimidant pour tous, tant pour l’équipe pédagogique que pour les familles. Alors, pour libérer la parole et comprendre que le processus de décrochage est un processus très complexe, le visionnage de quelques extraits d’un documentaire a permis de lever les appréhensions de chacun. 
 
Ecouter des parents désarmés et des anciens décrocheurs analyser leur comportement a permis ensuite à l’assemblée de discuter des signes du décrochage. Les parents d’élèves ont pris la parole à tour de rôle pour faire part de leur désarroi et de leur sentiment d’impuissance. La plupart étaient à la recherche de solutions.De nombreux points ont pu être ainsi abordés : comment redonner le goût de la persévérance ? Comment dialoguer avec son enfant ? Pourquoi le professeur est en difficulté avec cet élève présent en classe mais absent des activités ? Comment tous ensemble renouer le dialogue, permettre à l’enfant de retrouver le chemin du lycée, de s’investir dans un projet qui a du sens pour lui ? 
 
Les éclairages de l’infirmière et de l’assistante sociale, les explications de la CPE sur le suivi des élèves, les dispositifs proposés par la Municipalité de VSG -représentée par Mme Richeton-, les regards croisés de professeurs de différentes disciplines ont croisé le vécu des familles, leurs demandes, leurs idées. 
 
A l’issue de cette soirée, autour d’une part de galette, il est apparu à tous que la collaboration entre les familles et le lycée était une priorité, et que cette soirée n’était que le début d’un rapport plus étroit entre l’élève, ses parents et ses professeurs. 
 
Compte rendu rédigé par K. Risselin,Professeur de lettres modernes et membre du GPDS
 
Pour visualiser le powerpoint associé à cette rencontre, cliquer ici